Les soucis de santé engendrés par le stress

Bien que tout le monde soit exposé au stress de différentes manières et à divers degrés, il faut reconnaitre que lorsque cette action persiste sur une longue période, elle peut provoquer des effets néfastes sur la santé. Prenez conscience que le fait de ne pas traiter votre état de stress peut vous induire à divers problèmes dont les plus fréquents seront énumérés ci-dessous.

Maladie cardiovasculaire

Tout d’abord, il faut comprendre par maladie cardiovasculaire un ensemble d’affections qui nuisent le cœur ou les conducteurs de sang vers celui-ci. Le stress est l’un des acteurs majeurs favorisant les principales maladies du cœur à savoir l’athérosclérose qui se traduit par la formation d’un amas de sang sur les parois des artères, les crises cardiaques ainsi que l’hypertension artérielle.
En plus de ces 3 affections, le stress provoque une fibrillation auriculaire, des pulsations anormales, des contractions ventriculaires prématurées et d’autres arythmies. Il y a aussi la cardiomyopathie de stress qui apparait lorsque la personne est touchée émotionnellement par un événement comme le décès.
Le stress est également soutenu par un état dépressif, l’angoisse, l’irritation, l’hostilité, et l’isolement. Il faut aussi mentionner les facteurs sociaux comme les défis relatifs au domaine professionnel ou familial sans oublier la finance. Si vous ne présentez que l’un de ces vecteurs de stress, il est conseillé de traiter rapidement puisque au fur et mesure que ces facteurs apparaissent, le niveau de stress va augmenter de manière exponentielle.

Asthme

La plupart des personnes asthmatiques ont connu d’abord une période de stress chronique. En général, lors de la respiration, l’air va traverser les bronchioles pour aboutir dans les alvéoles, où l’oxygène de l’air entrant passe dans le sang. Au cours de ce processus, le flux sanguin va regagner les poumons tout en libérant du dioxyde de carbone. Ce dernier s’entasse dans les alvéoles avant d’être aspiré par les bronchioles. Enfin, le carbone va être chassé à l’extérieur lorsque la personne respire et expire.
L’autonomie du système nerveux le rend très sensible au stress notamment lorsqu’il y a resserrement et dilatation des bronchioles. Une excitation élevée provoquée par une menace ou un fait émouvant conduit inévitablement à la constriction des bronchioles. Ce fait rend la circulation de l’air plus complexe. Par conséquent, le stress et les émotions intenses, telles que la peur ou la colère, peuvent déclencher des crises d’asthme chez certaines personnes souffrant d’asthme. Bien entendu, les facteurs de stress physiques, tels que le temps froid et l’exercice, ont la capacité de provoquer le même effet.
De nos jours, certains chercheurs mettent en cause le rôle du stress dans la survenue de l’asthme. Le stress familial intense au début de la vie a été proposé comme l’un de plusieurs facteurs de risque clés. Toutefois, les tendances congénitales, l’exposition à certains allergènes, les infections virales et les taux élevés de certains marqueurs d’allergie dans le sang sont également vus comme importants.

Cancer

Pour rappel, le cancer ne doit pas être considéré comme une seule maladie mais l’ensemble de différents maux. Ce qui les unit c’est la diffusion autonome de cellules anormales. Actuellement, il n’y a aucune affirmation déterminante que le stress en soi encourage le cancer. Cependant, l’accumulation de stress sur une longue période peut changer le microenvironnement d’une tumeur et favorise la dégradation du système immunitaire du patient.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *