Vulvodynie : attention aux jeans trop serrés et les épilations du maillot

La vulvodynie est une infection qui touche une femme sur six. Celles qui en souffrent adoptent souvent une pratique vestimentaires et ou esthétiques assez contraignantes. Qu’est ce qu’est e réalité et quels sont les facteurs qui le favorisent ?

La vulvodynie : qu’est-ce que en réalité ?

Connue également sous le nom de « dépression du vagin », cette pathologie se présente sous forme de douleurs inexpliquées de la vulve. Elle provoque des gênes insupportables durant les rapports sexuelles ou en position assise pendant un certain temps. La personne qui souffre peuvent ressentir des brûlures occasionnelles ou constantes pouvant perdurer pendant des mois où même des années. La personne victime de la pathologie peut également avoir des senstatiosn de picotement alors qu’elle ne sourffre pas d’une affection cutanée. La vulvodinie peut avoir un impact sur la libido. Sans traitement, la maladie peut se transformer en dépression.

L’épilation intégrale et les jeans trop serrés peuvent être responsables de la pathologie

Des chercheurs américains aurait trouvé l’origine de la vulvodynie. Selon une étude qu’ils ont publiés dans le Journal of Lower Genital Tract Disease, le fait de porter des jeans trop serrées au moins quatre fois par semaines favorisera la pathologie. Les chercheurs accusent également l’épilation intégrale d’en être responsable. Cette pratique renforcent les douleurs aux vulves. Les chercheurs ont étudié 23 femmes de 18 à 40 ans souffrante de douleurs vulvaires.et sur 221 autres femmes qui ne présetaient aucun symptômes. Pour éviter les mauvaises conclusion, les chercheurs ont étudié leur pratique sexuelle et leur hygiène intime. Leurs études ont permis de déceler le fait que les femmes qui mettent des jeans trops serrés tous les jours présentent des symptômes de la vulvodynie. C equi n’est pas le cas pour celles que n’en portent pas. 74% des femmes s’épilent les poils pubiens présentnt également des signes de vulvodynie. Les scientifiques indiquent que la pathologie est dûe aux micros abrasions provoquées par l’épilation intégrale intime. Le maillont est en effet une zone très sensibles aux douleurs. Les infections intimes sont souvent dû aux frottement de tissu contre le vulves. D’autres études seront nécessaires pour mieux comprendre la pathologie et pour trouver les remèdes les plus adaptées aux patientess selon les chercheurs.

Vulvodynie: quels remèdes?

Pour soulager les vulvodynie, certains médecins recommande l’application d’un traitement lubrifiant et hydratant mais également cicatrisante pour soigner les lesions. Les meilleures traitements sont ceux à base d’acide hyaluronique et de vitamine D. Ces traitements aideront les muqueuses e s’épassir pour faciliter l’application de l’oestrogène. Il faut également réequilibrer la flore vaginale. Certains gynéchologue préconise également des séances de périnée. La patiente doit savoir maîtriser sa respiration pour mieux supporter aux les douleurs. Des traitements oraux comme des antidépresseurs sont également préconisés. Cela minimise les problèmes de baisse de libido et de sécheresse vaginale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *